« La chaîne de valeur de l’événementiel doit faire des efforts et réduire ses impacts : du client final aux prestataires en passant par les agences, la prise de conscience est là. »

À la question posée dans le titre de l’article de Décisions Achats « L’événementiel peut-il être responsable ? », la réponse est évidemment « Oui, bien sûr ! ». Qui, dans le secteur, oserait affirmer le contraire ?!

Sans être simple, le thème de la Responsabilité sociale et environnementale (RSE) touche toutes les sphères de la société. Le marché Events & Meetings n’échappe pas à la règle et doit consentir à des efforts.

Après, comment s’y prend-on ? Toutes les parties prenantes doivent entrer dans une démarche d’amélioration, même si la « pollution » événementielle provient essentiellement des transports et donc échappe à la plupart des acteurs core business.

Maintenant, il faut s’engager sur la voie du progrès. Les grandes entreprises se sont, pour la plupart et parmi lesquelles les plus grandes consommatrices d’événements, dotées de plans, chartes, stratégies… qui visent à améliorer leurs impacts. Elles doivent juste intégrer davantage de critères RSE dans les compétitions et le choix des fournisseurs événementiels. Et ça va venir très vite…

Le marché événementiel étant un marché d’offres, l’ensemble de la chaîne de valeur doit aussi se transformer profondément. Ne serait-ce que pour se préparer à répondre aux nouvelles et futures exigences. Et c’est un travail de longue haleine… dont dépend, à terme, la croissance à venir de nos entreprises…

Team GDEV – Mars 2019