LES ÉVÉNEMENTS

Entreprise à mission : un statut à considérer par les agences événementielles

Et les annonceurs en tireront évidemment des bénéfices. Dès l’instant où ils accompagneront leur transformation en réunissant leurs équipes.

 

 

 

Des actions pour le bien commun dans l’objet social des entreprises

 

Le veto du Conseil constitutionnel sur l’article 61 de la loi PACTE, en février dernier, a mis en exergue encore une fois le pouvoir de nuisance des adeptes du monde fini. C’est pourtant l’occasion de donner un statut officiel aux actions non-capitalistiques des entreprises. En résumé, les entreprises qui souhaitent réaliser des actions pour le bien commun devront encore attendre pour les mentionner dans leur objet social.

 

L’entreprise à mission, pour une économie plus responsable

 

L’entreprise à mission est une forme très adaptée de solution pour engager une transition des entreprises 100 % capitalistes vers une économie plus responsable. Néanmoins, ce modèle n’est pas encore le pare-feu au greenwashing. Au final, les entreprises disposent d’un pouvoir encore bien sous exploité : celui qui permettrait de réaliser des projets sociétaux et sociaux innovants, en matière de transition énergétique par exemple.

 

 

De nouvelles perspectives pour les agences événementielles

 

Cette ouverture est un potentiel et une opportunité sans pareil pour les agences événementielles.

En effet, si on se réfère aux objectifs de diminution de 50 % d’émissions de CO2(scénario P1 du GIEC), la déferlante du changement va engendrer un gigantesque besoin de réunir les équipes. La raison est liée au fait que si on veut réussir l’évolution de nos modèles, c’est par une adhésion voire par une co-construction avec tous les convaincus au sein des organisations que l’on va y parvenir.

 

 

Le changement ne pourra plus se sous-traiter. Les agences vont donc avoir un boulevard en communication interne.

Outre ces nouvelles perspectives, ces actions donnent un sens aux équipes et constituent les bases des marques employeurs de demain. Et on voit à quel point les collaborateurs ont besoin de sens et d’authenticité.

 

On tient le bon bout…

 

Gilles, Gens d’Evénement – Août 2019